Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Jac'Zulanzawé le 03.07.11 23:20

Jac‭’‬Zulanzawé dis‭ «‬ Smôke‭ »



Comme d‭’‬habitude,‭ ‬ce matin‭ ‬,‭ ‬Jac‭’‬ est parti aux aurores‭ ‬.‭ ‬Le soleil commence d‭’‬illuminer l‭’‬horizon quand il sort de l‭’‬auberge de La Queue de Wyverne à Orgrimmar.‭ ‬Ses locks blondes et grasses lui tombent sur les épaules,‭ ‬ses grandes défenses enlèvent tout doute quant à ses origines troll.‭ ‬Des sacs sur son dos courbé,‭ ‬il se dirige‭ ‬nonchalamment à l‭’‬enclos des raptors‭ ‬à quelques pas de l‭’‬auberge‭ ‬.‭ ‬Son raptor de monte,‭ ‬un mâle aux reflets de bronze,‭ ‬pousse un gloussement de joie à l‭’‬arrivée de son maître qui l‭’‬enfourche illico en lui‭ ‬prodiguant la caresse protectrice.‭ ‬D‭’‬un pas alerte,‭ ‬le raptor quitte Orgrimmar en direction de Tranchecolline,‭ ‬le village le plus proche.‭ ‬Le ciel est complètement dégagé,‭ ‬pas un nuage,‭ ‬une journée torride s‭’‬annonce sur Kalimdor.‭ ‬Le long de la route,‭ ‬Jac‭’‬ en profite pour‭ ‬cueillir tout un stock de plantes,‭ ‬Feuillargent,‭ ‬Pacifique et autre Mage royal qu‭’‬il revendra à l‭’‬hôtel des ventes d‭’‬orgimmar.‭ ‬Il gardera celles qu‭’‬il n‭’‬utilise pas pour ses‭ ‬rituels.‭ ‬Quelques heures plus tard,‭ ‬le sac plein d‭’‬herbes,‭ ‬Jac‭’‬ arrive à Tranchecolline,‭ ‬il est encore très tôt.‭ ‬Le village dort encore.‭ ‬Seuls quelques artisans commencent leurs activités journalières,‭ ‬ainsi que quelques gardes orcs finissant leur patrouille de nuit,‭ ‬le visage porcin décomposé,‭ ‬attendant avec‭ ‬impatience la relève‭ ‬.
Avant de reprendre la route,‭ ‬Jac‭’‬ décide de se faire une petite douceur.‭ ‬Assis dans un coin,‭ ‬à l‭’‬abri des regards indiscrets,‭ ‬il met la main dans son sac d‭’‬herbes,‭ ‬en sort‭ ‬une poignée de feuilles encore humides,‭ ‬et tranquillement,‭ ‬entame le rituel‭ ‬.‭ ‬Quand son esprit s‭’‬élève avec les dernières fumées,‭ ‬il se lève,‭ ‬prend ses sacs,‭ ‬et marche d‭’‬un pas détendu vers son raptor‭ ‬,‭ ‬monte sur le dos de l‭’‬animal,‭ ‬direction Cabestan,‭ ‬les Tarides du nord.‭ ‬Sur le trajet,‭ ‬Jac‭’‬ cueille les plantes,‭ ‬il aime ça.‭ ‬Il a appris aussi à miner les métaux qu‭’‬il revend aux forgerons et joailliers,‭ ‬et cela lui rapporte pas mal d‭’‬or.‭ ‬Car Jac‭’‬ aime l‭’‬or.‭ ‬Il ne s‭’‬en sert pas,‭ ‬mais il aime ça.
De déserts en oasis,‭ ‬de savanes en vertes collines,‭ ‬Jac‭’‬ cueille et mine de longues journées durant,‭ ‬jusqu‭’‬à ce qu‭’‬il aperçoive au loin l‭’‬océan‭ ‬:‭ ‬enfin,‭ ‬il arrive à Cabestan.‭ ‬C‭’‬est la fin de matinée,‭ ‬Jac‭’‬ va pouvoir se reposer,‭ ‬boire à volonté et surtout se‭ ‬décontracter euh...l‭’‬esprit dans un coin bien twankil de la cwique mec.

A Cabestan,‭ ‬petite ville portuaire,‭ ‬la vie s‭’‬y déroule paisiblement au rythme‭ ‬de la pêche et du commerce en tout genre.‭ ‬Orcs,‭ ‬Gobelins,‭ ‬Taurens,‭ ‬quelques gars de l‭’‬Alliance,‭ ‬tous plus ou moins flibustiers,‭ ‬des vendeurs en tout genre,‭ ‬banquiers,‭ ‬taverniers,‭ ‬forgerons,‭ ‬et j‭’‬en passe,‭ ‬tout ce petit monde se‭ ‬côtoyant et s‭’‬acceptant,‭ ‬du moins autant que faire se peut.
L‭’‬entrée de Jac‭’‬ dans Cabestan se fait en toute discrétion,‭ ‬il se‭ ‬dirige déjà vers le forgeron Ferronzar,‭ ‬un gobelin pas très causant,‭ ‬mais qui lui offre un bon paquet d‭’‬or en échange de ses minerais de cuivre et d‭’‬étain.‭ ‬Il est satisfait de la transaction,‭ ‬propre,‭ ‬efficace,‭ ‬rapide,‭ ‬bref droit au but,‭ ‬pas de chichi,‭ ‬de bavardage,‭ ‬juste du concret sans tourner autour du pot...‭ ‬Jac‭’‬ salue le gobelin et sort de l‭’‬atelier.‭ ‬Il regarde le soleil à son zénith,‭ ‬remet une locks grasse sur son épaule,‭ ‬il fait chaud,‭ ‬il a soif,‭ ‬il a faim,‭ ‬il‭ ‬décide alors de se rendre à l‭’‬auberge la plus‭ ‬proche‭ ‬:‭ ‬La Taverne de la Quille Brisée‭ ‬.

L‭’‬aubergiste Willey,‭ ‬un autre gobelin,‭ ‬l‭’‬accueille avec‭ ‬le sourire malicieux de sa race.‭ ‬Jac‭’‬ salue et s‭’‬assoit‭ ‬seul à une table,‭ ‬à l‭’‬écart.‭ ‬Les murs en pierres de la taverne gardent bien la fraîcheur,‭ ‬et les‭ ‬énormes piliers dissimulent bien qui veut rester anonyme.‭ ‬Le soleil n‭’‬entre pas dans la salle,‭ ‬accentuant la pénombre un rien repoussée par les quelques torches enflammées aux murs‭ ‬.‭ ‬L‭’‬odeur de poisson et de viande grillés envahi bientôt les nasaux de Jac‭’‬ qui commence de saliver en matant la p‭’‬tite humaine à moitié bourrée qui ondule langoureusement au rythme des petites cymbales accrochées à ses doigts,‭ ‬ça lui rappelle des souvenirs‭ ‬...
-‭ ‬Yes mec,‭ ‬donne moi un bon rhum et un gros maquereau ombré bien grillé.
-‭ ‬Hey Smôke ça gaze‭ ? ‬lance Willey tout en s‭’‬approchant.‭ ‬Alors mec ça fait un bail qu‭’‬on t‭’‬as plus vu dans l‭’‬coin.
-‭ ‬Yes mec,‭ ‬les affaires,‭ ‬deux,‭ ‬trois trucs à régler par-ci,‭ ‬quelques contrats dans les Maletterres,‭ ‬business quoi...twankil quoi.‭ ‬Et toi ça woule Wazmoket‭ ? ‬Quoi d'neuf‭ ?
-‭ ‬Oh pas grand-chose ma grande,‭ ‬toujours la même ritournelle...‭ ‬Ah si,‭ ‬figure toi que j‭’‬ai pensé à toi ces temps-ci.‭ ‬Y a un groupe d‭’‬Ata....‭ ‬Willey s‭’‬arrête net,‭ ‬regarde autour de lui,‭ ‬suspicieux,‭ ‬et reprends en chuchotant :‭ ‬Y a un groupe d‭’‬Atal‭’‬ai qui vient ici maintenant‭ ‬,‭ ‬peut-être que tu les connais‭ ‬.
-‭ ‬Un groupe d‭’‬Atal‭’‬ai‭ ? ‬Tiens donc‭ ‬...t‭’‬as des noms‭ ?
-‭ ‬Y en a un c‭’‬est Zalkom sûr et certain,‭ ‬les autres je sais plus...‭ ‬mais ce Zalkom,‭ ‬il a l‭’‬air d‭’‬être‭ ‬le chef‭ ‬.‭ ‬En tout cas,‭ ‬il me font flipper,‭ ‬z‭’‬ont l‭’‬air de pas avoir la lumière dans toutes les pièces et ça,‭ ‬ça me fait flipper.
-‭ ‬Zalkhom ‭?‬ Tiens donc....
-‭ ‬Tu les connais‭ ?
-‭ ‬J‭’‬en ai bien peur‭ ‬....mais bon laisse tomber mec,‭ ‬sers-moi à boire et à manger,‭ ‬j‭’‬ai fais longue route‭ ‬.
Willey respecte le silence de Jac‭’‬,‭ ‬il lance un clin d‭’‬œil,‭ ‬fais demi-tour et se dirige en cuisine.


Le rhum est bon,‭ ‬le poisson est bon et le rhum‭…‬ Qu‭’‬est-ce qu‭’‬il est bon le rhum ‭!‬...

Alors Jac‭’‬ se lève,‭ ‬laisse quelques‭ ‬pièces‭ ‬d‭’‬argent sur la table,‭ ‬prend ses sacs,‭ ‬fait un signe à Willey,‭ ‬et sort prendre l‭’‬air des embruns.‭ ‬Humant l‭’‬air à plein poumons,‭ ‬il tousse à deux reprises,‭ ‬crache un gros molard bien gras,‭ ‬et enfourche le raptor en direction de la crique,‭ ‬au nord.

Le coin est beau,‭ ‬pas un chat,‭ ‬de beaux rochers,‭ ‬l‭’‬océan à perte de vue et le ciel bleu.‭ ‬Quoique de plus adéquat pour un p‭’‬tit rituel‭ ? ‬Jac‭’‬ descend du raptor,‭ ‬pose ses sacs en s‭’‬asseyant à‭ ‬côté.‭ ‬Il fouille dans un des baluchons et en sors une poignée de feuilles qui finalement part en‭ ‬fumée accompagnée de son esprit,‭ ‬l‭’‬emmenant quelques années en arrière,‭ ‬au temple D‭’‬atal‭’H‬akkar,‭ ‬la fameuse nuit ou tout parti en sucette.


‭«‬ Bien planqué dans un recoin du temple sombre,‭ ‬J‭’‬étais en train de me faire un rituel en pensant à mes camarades de jeu qui se prenaient la tête pour foutre la merde au sein de la communauté Atal‭’‬ai‭ ‬.‭ ‬Des cons grave mec,‭ ‬bon j‭’‬dis pas qu‭’‬on a pas rigolé quelques fois ensemble autour d‭’‬un bon nain‭ ‬rôti,‭ ‬ou quand on a bouffer tout cru la p‭’‬tite famille de gnomes égarée dans le marais‭ ‬.‭ ‬Mais j‭’‬ai jamais‭ ‬vraiment partagé leur délire.‭ ‬Moi ce que j‭’‬aimais,‭ ‬c‭’‬est chanter,‭ ‬danser et faire des pewcus,‭ ‬leur troll ball,‭ ‬ça me branchait pas plus que ça.‭ ‬Ils disaient que j‭’‬étais trop accroc aux plantes,‭ ‬moi je dis qu‭’‬ils n‭’‬y étaient pas assez,‭ ‬ça leur‭ ‬aurait évité quelques conneries.‭ ‬Si bien que je me‭ ‬retrouvais souvent en solo,‭ ‬dans mon coin,‭ ‬incognito,‭ ‬comme d‭’‬hab‭ ‬.‭ ‬Tellement dans mon coin que je doute qu‭’‬un seul de ces bras cassés se rappelle de moi.‭ ‬Ils en ont marre du vioc,‭ ‬bon ben ok,‭ ‬mais z‭’‬ont qu‭’‬à s‭’‬casser sans r‭’‬moux et c‭’‬est marre.‭ ‬Bon d‭’‬accord,‭ ‬c‭’‬est vrai que se barrer du temple,‭ ‬c‭’‬est pas le plus simple,‭ ‬surtout pour un troupeau de blaireaux.‭ ‬Les fanas de Jammal n‭’‬aiment pas que n‭’‬importe quel Atal‭’‬ai se ballade au grand jour hors du temple.‭ ‬Ils aiment pas les Autres,‭ ‬à part au dîner.‭ ‬Et pis faut avouer que tout le monde n‭’‬a pas sa petite‭ ‬astuce pour sortir au grand air.‭ ‬Moi,‭ ‬je cueille des herbes,‭ ‬comment dire euh‭ ‬...spirituelles et quand je reviens,‭ ‬je fournis les gardes à l‭’‬œil,‭ ‬et eux me laissent faire mon business peinard,‭ ‬ni vu ni connu,‭ ‬j‭’‬t‭’‬embrouille.‭ ‬J‭’‬ai souvent pensé à tailler la route pour de bon,‭ ‬mais bon‭…‬ Pas envie d‭’‬avoir les chiens de guerre de Jammal‭’‬an à mes trousses pour le restant de mes jours,‭ ‬ça,‭ ‬ça me saoule grave mec,‭ ‬pas envie d‭’‬me r‭’‬trouver sur une table ligoté,‭ ‬roti et servi à mes camarades.‭ ‬Alors je rentre et j‭’‬attends qu‭’‬une occase de se faire la malle pour de bon se présente.‭ ‬Bref,‭ ‬j‭’‬allais allumer le feu quand sa Grandeur Jammal‭’‬an en personne passe devant ma planque.‭ ‬Silence,‭ ‬pas un geste,‭ ‬respiration en‭ ‬standby,‭ ‬j‭’‬ laisse passer la vieille raclure de prophète de mes deux,‭ ‬qui ne tarde pas à disparaître au bout du couloir.

Enfin,‭ ‬la respiration revient.‭ ‬Soulagé,‭ ‬j‭’‬ craque mon allumette et entame le rituel.‭ ‬Rituel un peu trop long qui commence de m‭’‬envoyer grave dans le monde de mes ancêtres,‭ ‬arf‭…‬ Pas prévu c‭’‬coup-là moi.‭ ‬Les tambours de guerre commencent à résonner dans ma tête,‭ ‬de plus en plus présents.‭ ‬Voilà soudain que ces tambours sont accompagnés de voix de plus en plus fortes,‭ ‬elles aussi,‭ ‬mais cependant de moins en moins en rythme,‭ ‬et ça c‭’‬est pas normal ça ‭!‬ Surgit alors dans un éclair une troupe de branqu‭’‬,‭ ‬courant,‭ ‬hurlant,‭ ‬poursuivis par Jammal‭’‬an lui-même‭ ‬.

-‭ ‬Oh pitain‭ ‬,‭ ‬ça y est z‭’‬ont craqué ces cons...‭ ‬à peine le temps de le penser qu‭’‬une troupe de fidèles prêtres me dépassent en courant à fond les ballons dans le corridor,‭ ‬à la poursuite des tocards.‭ ‬Ouh pitain voilà l‭’‬occasion rêvée ‭!‬ Sont cons mais ça tombe bien,‭ ‬Go Jac‭’‬ go‭ !!

J‭’‬ rassemble mes esprits...‭ ‬du moins...enfin bref,‭ ‬je fonce chercher mon précieux or dans ma case,‭ ‬à deux pas d‭’‬ici,‭ ‬j‭’‬prends mes sacs,‭ ‬mon arc et mes pewcus‭ ‬.‭ ‬Je ressors de la case et j‭’‬me met à courir derrière les prêtres en hurlant comme un fou furieux fanatique et sanguinaire poursuivant une troupe de connards dont les tripes serviront bientôt de festin.
Au bout d‭’‬un moment,‭ ‬on se retrouve tous dehors‭ ‬sauf Jammal,‭ ‬lui,‭ ‬je sais pas où il est passé,‭ ‬bref,‭ ‬on s‭’‬en fout.‭ ‬On se retrouve donc tous dehors à l‭’‬entrée du temple à scruter l‭’‬horizon‭…‬ Pas la moindre trace des abrutis.‭ ‬On peut dire que le seule chose qu‭’‬ils ont réussi dans leur plan,‭ ‬c‭’‬est justement ce qui n‭’‬en faisait pas parti,‭ ‬c‭’‬est à dire la débandade,‭ ‬là ils ont assuré le coup :‭ ‬des vrais lièvres.
-‭ ‬Dispersez-vous et retrouvez leur trace,‭ ‬lance celui qui avait l‭’‬air le plus vicieux de l‭’‬équipe,‭ ‬un grand prêtre tout‭ ‬dégingandé,‭ ‬peinture rouge sur le visage,‭ ‬la bave de rage aux commissures des lèvres et les yeux vitreux...‭ ‬Un bon client à bibi,‭ ‬Zhet‭’‬Zhet qu‭’‬y s‭’‬appelle,‭ ‬un taré d‭’‬première.‭ ‬Vu qu‭’‬ma zheb‭’‬ le calme,‭ ‬je me sens rempli d‭’‬une mission en lui vendant mes calmants.‭ ‬A ce moment là,‭ ‬j‭’‬ai pensé qu‭’‬il fallait suivre leurs traces comme demandé si‭ ‬gentiment,‭ ‬et par la même occasion effacer les miennes.‭

Je me jette à l‭’‬eau,‭ ‬comme qui dirait.


J‭’‬ai retrouvé la bande de tocards,‭ ‬du moins certains,‭ ‬mais,‭ ‬plutôt que de suivre cette bande de nazes,‭ ‬j‭’‬ai préféré resté à l‭’‬écart.‭ ‬J‭’‬ai attendu un moment,‭ ‬puis je me suis décidé‭ ‬:‭ ‬nan fallait pas que j‭’‬les suive,‭ ‬j‭’‬vais tailler la route de mon côté.‭ ‬Je me suis levé en silence,‭ ‬l‭’‬oreille éveillée,‭ ‬à l‭’‬affût du moindre bruit,‭ ‬et j‭’‬me suis barré.

J‭’‬ai voyagé de nuit pendant des lunes en direction du sud,‭ ‬j‭’‬ai fait en sorte d‭’‬éviter tout le monde et ça on peut dire que j‭’‬me débrouille plutôt bien pour me faire discret.‭ ‬Ah si,‭ ‬y a eu cette‭ ‬espèce de taré qui m‭’‬a surpris un soir dans une grotte à Strangleronce où j‭’‬avais passé la journée à dormir,‭ ‬bien planqué.‭ ‬Moitié gorille moitié troll‭ (‬pour le‭ ‬côté civilisé‭)‬,‭ ‬l‭’‬avait l‭’‬air d‭’‬être affamé l‭’‬garçon,‭ ‬et moi j‭’‬venais de me faire cuire quelques sagerelles farcies aux herbes,‭ ‬si vous voyez c‭’‬que je veux dire.‭ ‬J‭’‬ai bien cru qu‭’‬c‭’‬était moi qu‭’‬y voulait bouffer,‭ ‬alors j‭’‬lui ai tendu mes‭ ‬poiscailles fourrés et il se les ait farcis‭ !
Tisane de tisane‭ ! ‬il a du être grave perché pendant plusieurs jours le bouffon d‭’‬la jungle,‭ ‬j‭’‬doute qu‭’‬il se rappelle de quoique ce soit.
Pis j‭’‬ai pris le bateau,‭ ‬une nuit‭ ‬à Baie-du-butin,‭ ‬en évitant‭ ‬les quelques matelots du port.‭ ‬Bien planqué dans la cale,‭ ‬j‭’‬ai eu vite fait de me retrouver à Cabestan.‭ ‬Là-bas,‭ ‬ça avait l‭’‬air plus détendu,‭ ‬y avait du troll,‭ ‬du bovin,‭ ‬du porcin,‭ ‬d‭’‬la viande avariée,‭ ‬bref à la taverne du port où j‭’‬étanchais ma soif avec une bonne bouteille de rhum explosif,‭ ‬j‭’‬ai‭ ‬rencontré un vieux chasseur orc‭ ‬qui‭ ‬avait la même passion que moi pour la botanique.‭ ‬On a‭ ‬sympathisé.‭ ‬Il m‭’‬a tout de suite surnommé Smôke,‭ ‬vu la fumée que je dégageais quand je méditais.‭ ‬J‭’‬lui ai bien caché mes origines et je dois dire que ce surnom tombait à pic pour effacer toute trace.‭ ‬Durant les mois suivant,‭ ‬il m‭’‬a appris les ficelles du métier :‭ ‬suivre les pistes,‭ ‬et surtout dompter les animaux pour m‭’‬en faire des alliés,‭ ‬voire même de fidèles compagnons d‭’‬aventures.‭ ‬Je suis devenu un chasseur à mon tour.‭ ‬Un de ses potes forgeron m‭’‬a appris à miner pour me faire du blé,‭ ‬puis j‭’‬ai voyagé,‭ ‬continuant ma route en toute‭ ‬discrétion en me gardant bien de me mêler des affaires des autres et d‭’‬leur guerre.‭ ‬Les grands espaces,‭ ‬mes amis bêtes,‭ ‬mon herbe,‭ ‬mes pièces d‭’‬or et mes pewcus me suffisaient.

J‭’‬ai plus entendu parler de cette bande de plows d‭’‬Atal‭’‬ai,‭ ‬jusqu‭’‬à ce jour‭ ‬.

Mais j‭’‬avoue que ça me déplairait pas de les revoir,‭ ‬sont graves cons,‭ ‬et finalement ça me f‭’‬sait bien rire....



Présentation de l'avatar et par la même occasion, de moi-même :



L’avatar Jac’ Zulanzawé dis Smôke .

Jac’ est Troll Atal’Ai, il n’aime pas les Autres . Mais contrairement à ses frères, Jac’ préfère éviter les Autres plutôt que les «becqueter» . Oh, il n’est pas contre un bon rôti de jeune gnomette , si l’occasion se présente . Il aime la solitude, la musique, et la méditation par l’intermédiaire de la botanique . Jac’ n’est pas une lumière, mais il est assez malin pour rester discrêt . Si les choses tournent mal, il saura trouver le moyen de s’effacer . Il aime se «fendre la poire, mec», malgré tout, avec quelques bons potes . Et pis, Jac’ peut changer de visage subitement, le méditatif laissant place à l’impitoyable chasseur de tête Attal’ai ( spécialisation bêtes ) . Il mine et ceuille, pêche un peu et cuisine un peu, mais il préfère gagner de l’or et se faire servir .
Jac’, c’est : «tout au feeling, mec» .





Le joueur derrière l’avatar .

Je me nomme Laurent, et j’ai la quarantaine passée , je vis en Bourgogne dans un petit village de Côte d’Or .

J’ai été musicien de métier, et cela fait 5 ans que j’ai raccroché les gants pour m’occuper de ma petite fille et de ma femme à temps plein . Je construis aussi notre maison, on devrait y emménager d’ici la fin du mois de juillet ( période pendant laquelle je ne jouerai pas, installation, nouvel abonnement internet, etc...) . J’ai donc , en ce moment, guère le temps de jouer, car trop fatigué . Sinon, je me connecte souvent en soirée, parfois toute une journée si pas de contraintes .
Je joue à Wow depuis longtemps ( une petite année après sa sortie, environ ), j’ai débuté par un chasseur nefle, ensuite un guerrier humain, un chasseur troll devenu nain par la suite et un druide tauren devenu nefle a son tour ( j’avais suivi des potes ig du coté horde, ceux ci ont arrêtés, me retrouvant seul, je suis retourné dans l’alliance ou j’avais encore des amis ) .
Avec le chasseur elfe, j’ai fais parti de « guildes hl» mais trop de contraintes pour moi, et au bout d’un moment, j’ai déguildé . Fais quelques pauses, essayé Age of Conan ( pour son coté jdr ) sans être vraiement séduis, et finalement revenu dans le monde d’Azeroth .
Wow est un jeu magnifique et pour un vieux passionné de jeu de role, de littérature fantastique et surtout d’heroic fantasy, c’est une vrai mine d’or . Seulement voilà, au fur et à mesure de son évolution, la communauté à changé et pour moi, elle est devenue execrable . Quelques rerolls, mais non...ne me restait plus qu’à essayer le jdr . J’ai cherché, et sur le forum officiel , j’ai lu le projet des mercenaires Atal’ai, cela m’a plu, d’autant que j’avais déjà commencé un coté jdr avec mon premier chasseur troll sans suite car pas de guildes Jdr .
J’ai donc fureté sur votre forum pendant un moment, puis, commencé de monter un chasseur troll, en essayant de lui forger une personnalité, à priori votre projet semble me motiver .

Me voillà donc en humble postulant, j’ai lu et j’accepte votre charte .

Merci de m’avoir lu et au plaisir de vous lire à mon tour .
















Jac'Zulanzawé

Messages : 6
Date d'inscription : 24/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Zul'käan le 04.07.11 8:03

Je pars bosser donc je ne vais pas épiloguer longuement mais globalement je dis -pour ma part- banco !
Présentation nickel, rien à redire (chic un "vieux" de plus la moyenne d'âge remonte Zalk' on est pas foutu mec !) donc c'est vraiment un gros oui.

C'est quoi ton nom exact IG ?

Zul'käan
Mange-Cailloux

Messages : 641
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Zalk' & cie le 04.07.11 15:49

Bon, pas grand chose à ajouter... En plus, un mec qui s'appelle Laurent est forcément plein de qualités.

Là, ces derniers temps, on recrute du lourd, niveau BG.

Peut-être juste, parce qu'il faut bien y trouver à redire, que pour Zhet'Zhet, le prêtre qui, en tant que "bon client à bibi", te permettait de couler des jours tranquilles au Temple d'Atal'Hakkar, un des pontes de la clique au vioque ayant réellement existé IG serait pas mal : Mijan, Zolo, Hukku, Zul'lor ou Loro (Balafreur, lui, ne convient pas, c'était clairement un guerrier).

Encore un plus, et je te passe en Atal'ai sur le forum.

______________________________________________________________________________________________________________________________________
Énième wipe (Bol'kani a encore chargé une vingtaine de créatures assoiffées de sang Atal'ai) - Enième résurrection de nos héros décédés :
- Zal'kohm : Qu'les Loas du Carnage et de la Destruction te bouffent, foutue triple buse ! Quand vas-tu comprend' que, sans maîtrise, la puissance n'est rien ?
- Bol'kani : Heu... Hein ?
- Zal'roshi : Omagad ! Mais t'es vraiment un plow, Bol' ! Y t'dis de regemme, reforge et réenchant mastery !
- Zal'kohm : Heu... Hein ?

Zalk' & cie
Chef
Chef

Messages : 1862
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 40

http://cdlrn-atal-ai.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Az'roo le 04.07.11 16:24


+1

Rien a redire à par que j'ai pris bien du plaisir à lire ton post Wink

Donc bienvenue ! Very Happy

Az'roo
Vieux de la Vieille disparu

Messages : 117
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Oruk'khaye le 04.07.11 17:34

Oulala mec' Ca cause au poste ton histoiwe! J'espèwe que les chefs y voudront bien de toi mec'
Parce que moi j'ai aimé lire ton récit et qu'en plus, il s'avère qu'on est de la même génération...
Bienvenue l'ancien! +1 si je peux me permettre.. Laughing

Oruk'khaye
Atal'ai

Messages : 154
Date d'inscription : 27/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Jac'Zulanzawé le 04.07.11 19:04

Merci à vous,
Smôke est le nom IG .
Quant au client à bibi, c'est vrai, j'y avais pas pensé, dommage ., je me rattraperai sur un autre récit Smile

Jac'Zulanzawé

Messages : 6
Date d'inscription : 24/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Ken'zua le 04.07.11 20:32

Moitié gorille moitié troll ? Bordwel... j'me sens concerné...

Gros plus 1 pour moi !

Ken'zua

Messages : 18
Date d'inscription : 29/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Zalk' & cie le 05.07.11 14:54

IG, c'est bien Smôke ?

______________________________________________________________________________________________________________________________________
Énième wipe (Bol'kani a encore chargé une vingtaine de créatures assoiffées de sang Atal'ai) - Enième résurrection de nos héros décédés :
- Zal'kohm : Qu'les Loas du Carnage et de la Destruction te bouffent, foutue triple buse ! Quand vas-tu comprend' que, sans maîtrise, la puissance n'est rien ?
- Bol'kani : Heu... Hein ?
- Zal'roshi : Omagad ! Mais t'es vraiment un plow, Bol' ! Y t'dis de regemme, reforge et réenchant mastery !
- Zal'kohm : Heu... Hein ?

Zalk' & cie
Chef
Chef

Messages : 1862
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 40

http://cdlrn-atal-ai.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Jac'Zulanzawé le 05.07.11 19:51

Yop, oui, IG c'est bien Smôke, mais en ce moment, je suis tellement mort de fatigue à la fin de journée que je me connect tres peu ...enduits, peintures, ponçage, j'en passe et des meilleurs !

Mais je suis toujours présent Smile

Jac'Zulanzawé

Messages : 6
Date d'inscription : 24/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Jac'Zulanzawé le 05.10.11 0:20

- OOoooh bowdel mec, j’en tiens une grave mec, j’ai la tête qui chavire , j’arriv’ pas à t’nir droit mec . Aaah pitain la feuillerêve c’est bon mais alors c’est rien à coté du Lotus pourpre, surtout celui de Strangleronce, çuilà y te démonte la tête comme c’est pas permis ...mewde mec .

Et oui...Jac’ a encore abusé avec les plantes, un p’tit rituel par ci, un p’tit rituel par là, un p’tit rhum chez Willey et paf le troll .

Ca fait deux jours que Jac’ ne décoince pas de la taverne de la Quille Brisée , déconfit qu’il est, à force de bouffer, de picoler, de fumer et de bai...nan ça , trop défoncé . Il a bien réfléchi Jac’, il veut bien continuer un peu la route avec ses vieux frères Atal aï, ils lui prennent pas la tête, et ça , ça n’a pas de prix pour Jac’ . Pour cette raison, Jac’ a décider d’attendre Zalk à la taverne, pour lui proposer ses services . Là, ça fait deux jours qu’il l’attend et forcément deux jours de beuverie et de défonce, ça crée des liens avec les mecs dans le même cas de figure .



Les gouttes de sueur sur le front, les locks bien grasses à souhait, l’oeil rouge et vitreux, Jac’ est chaud, il est tard déjà , pas loin d’une heure du mat’, et les esprits bouillonnent . Un épais nuage de fumée flotte au plafond de la taverne, les odeurs de viande grillée et d’alcool mélangés à la sueur et la puanteur de certains convives contribuent à donner ce soir là une ambiance torride .
La musique résonne au rythme des tambours et mandoles des trois musiciens trolls qui animent la soirée chez Willey . Les torches accrochées aux murs diffusent une douce lumière tamisée rendant ainsi irréelles les ombres de la trollesse qui danse avec la p’tite humaine, à moitié à poil sur une table , contribuant à chauffer les esprits des clients . Quelques trolls Sombrelances près d’un pilier dans la pénombre de la taverne, assis à une table pleine de cadavres de bouteille de rhum, chantent des chants de guerres sauvagement ancestraux . A côté, trois Orcs se léchant les babines dévorent littéralement un bon gros cochon rôti tels des loups affamés . Juste en face, accoudés au bar , une troupe de flibustiers humains , complètement stone , se pinte la ruche à grand coup de rhum explosif tout en cherchant la moindre occasion de provoquer la bagarre sanglante qu’ils sont venu trouver .
C’est dans cette atmosphère moite et à la fois envoûtante, que les deux Cogneurs à l’entrée de la Taverne attendent et surveillent , attentifs au moindre faux pas des convives .

- Vas-y mec, paie ta touwnée fils de catin d’allianceux !!!

....et voilà, Jac’ a lancé sa phrase , accoudé lui aussi au bar, avec les flibustiers qui ne manquent pas de stopper net leurs activités respectives pour jeter un oeil assassin au troll blond .

- Hey ,face de cul de troll de merde, c’est à nous qu’tu parles ? lance le plus gros d’entre eux, une brute d’une quarantaine d’année, le visage buriné par le soleil, dévisageant Jac’, de son oeil unique , un rictus aux lèvres, ne laissant présager rien de bon .

- OOooh les gars, pas de problème, calme, j’vous paie une autre tournée !!- intervient Willey, dans un dernier espoir de sauver le mobilier de sa taverne . Mais c’est trop tard ....les quatre flibustiers se lèvent et s’approchent de Jac’, l’entourant , prêt à l’étriper .

- Oula les mecs, lance Jac’, no pwoblemo, moi j’veux juste boire des canons avec des potes les mecs, Smôke, il aime pas la bagawe, y a pas di pwoblèm’ mec ....un petit temps d’arrêt, où Willey se dit que Smôke va essayer de rattraper le coup mais...non .
Et il lance :

-cela dit, si vous voulez vwaiement vous faiwe un twoll , on a qu’à sortir pour en discuter ...Et oui...Jac’, y veut pas d’histoire mais c’est plus fort que lui, y sait pas dire non .

Alors , bien chaud dans sa tête, Jac’ passe devant, en direction de la sortie. Tout en quittant la taverne, le visage de Jac’ change, ses yeux deviennent froid et vides, juste une lueur rouge sang qui montre une situation sans la moindre possibilité de retour en arrière .

Les quatre flibustiers enchaînent le pas du troll, dégainant leur rapière prêt à trouer le cuir bleu du grand échalas . les visages embrumés par l’alcool et la haine , ils sont prêt à le tailler en pièce :

-Alors tête de noeud, t’as plus envie de vivre ta pôv’ vie ? tu vas crever comme la merde que tu es .

- Ben, c’est à diwe, mec que....vient plus loin là-bas, vers les buissons là, à l’abri des regards indsicwets, v’nez les mecs, v’nez ! ...faut pas que les cogneurs s’en mêlent !
et Jac’ avance dans la pénombre en émettant un léger sifflement, presque inaudible .

Sifflement fatal pour le premier des flibustiers qui suivait Jac’, car c’est en voyant les deux immenses crocs s’abattre sur lui que le vieux loup de mer réalise que ce troll est un chasseur , et qu’il n’est pas seul . Deux yeux jaune luisant dans la nuit, l’éclat des crocs acérés , le marin s’écroule , la gorge béante , dans un gargouillis inhumain .
Les trois autres aventuriers distinguent alors le félin aux dents de sabre, noir comme l’ébène , gueule béante ,trois cent kilos de muscles prêt à bondir sur eux, silencieux . Le temps s’est arrêté, tous restent immobiles, stupéfait par l’attaque éclair de la bête , sauf Jac’ qui , rapide , comme son félin, sort son arc et décoche, ce qu’il appelle sa «multi-flêche» . Deux autres humains s’écroulent, raide mort, chacun sa flèche dans le front .
Le quatrième, un jeune mousse d’une quinzaine d’année , terrorisé , reste paralysé , regardant le troll et la bête , conscient que la mort est là, pour lui, maintenant . Jac’ n’a plus aucune pitié, son esprit n’est plus que celui d’un Atal aï, rouge sang , vide de tout sentiment face à la créature rose cochon . La nuit est clair, la lune fait briller l’océan de milles éclats , la légère brise marine au goût salé , un voile rouge . Il est encore vivant quand Jac’ dévore son coeur .

La folie berserker faisant place à la satisfaction calme du troll rassasié, Jac’ se débarrasse des corps, les traîne le long de la corniche et les balance dans l’océan .

- Viens Banshee, garde ça pour toi, et reste tranquille à coté de la taverne , bon appétit mon copain .
La panthère aux dents de sabre attrape la jambe du mousse et la traîne dans le bosquet voisin dans un ronronnement de plaisir .



Le lendemain matin, Jac’ a dessaoulé, la tête lourde, il entre dans la taverne, bien vide et calme par rapport à la soirée précédente .

- Hey salut la compagnie !! alors Wasmoquette, ça woule ? toujours pas vu Zalkhom ?
Bon ben tanpis, je vais attendre...sers-moi donc un p’tit whum là pour patienter !!

Willey connais bien ce Smôke, il connait bien les Atal aï, il ne pose pas de question sur les évênemnets de la nuit dernière, il sait ...










Jac'Zulanzawé

Messages : 6
Date d'inscription : 24/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Zalk' & cie le 05.10.11 15:01

Si le chasseur de têtes était embusqué à proximité de la Quille Brisée, ce n'était nullement qu'il se préoccupa du devenir de Jac'Zulanzawé (ou qui que ce soit d'autre, d'ailleurs), ni même que mission lui ait été confiée de le surveiller. Non, si Zal'roshi était dissimulé dans l'ombre d'une caisse accolée au mur de la taverne de Cabestan, c'était parce qu'il avait l'ordre de rester en planque au cas où un maudit gobelin des connaissances du gang oserait repointer son nez dans le port du Cartel Gentepression.

Malgré tout, lorsqu'il vit le cousin plus ou moins chancelant s'éloigner de Cabestan avec ces quatre humains visiblement bien décidés à lui faire la peau, Zal'roshi se glissa sournoisement dans le sillage du groupe. Ce n'était pas tant qu'il apprécia Smôke et se soucia de sa santé, mais c'était tout de même grave pas naturel, l'idée qu'un Atal'ai se fasse tuer par des oreilles rondes. Et puis il y aurait des cadavres à dépouiller une fois les humains morts.

Le chasseur de têtes faillit être tout aussi pris au dépourvu que les quatre humains lorsqu'une masse sombre s'abattit sur l'un d'entre eux, et Zal'roshi plongea par réflexe dans un buisson non loin, avant de définir la nature de ladite masse sombre.

Ceci fait, il s'empressa de s'écarter furtivement pour ne pas se trouver sous le vent. D'une cachette un peu en retrait, il put apprécier en connaisseur le carnage opéré par Jac'Zulanzawé et son fauve.

Lorsque, un peu plus tard encore dans la nuit, le gobelin qu'il n'attendait plus eut montré le bout de son nez, et que Zal'roshi se décida à rédiger un rapport pour Zal'kohm, il mentionna Smôke.

Aussi, le lendemain, lorsqu'une troupe d'Atal'ai arriva à la Quille Brisée, Zal'kohm, après avoir parlé à Wiley et récupéré un colis contenant entre autres un message qu'il lut attentivement, se dirigea vers la table à laquelle était assis Jac'Zulanzawé.

Le chasseur des ombres observa un moment Smôke en silence, avant de dire simplement : "On a du taf, mon pote. Va falloir lever tes fesses, là. Parce que, nous, c'est maintenant qu'on va s'y mettre, alors pas l'temps de glander ici."

______________________
Je te passerai IG en statut "Chasseur" ce soir.

______________________________________________________________________________________________________________________________________
Énième wipe (Bol'kani a encore chargé une vingtaine de créatures assoiffées de sang Atal'ai) - Enième résurrection de nos héros décédés :
- Zal'kohm : Qu'les Loas du Carnage et de la Destruction te bouffent, foutue triple buse ! Quand vas-tu comprend' que, sans maîtrise, la puissance n'est rien ?
- Bol'kani : Heu... Hein ?
- Zal'roshi : Omagad ! Mais t'es vraiment un plow, Bol' ! Y t'dis de regemme, reforge et réenchant mastery !
- Zal'kohm : Heu... Hein ?

Zalk' & cie
Chef
Chef

Messages : 1862
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 40

http://cdlrn-atal-ai.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Zalk' & cie le 30.12.11 14:52

Des nouvelles de Smôke ? Plus tenté par l'aventure ?

Ça fait un bail qu'on ne t'a plus vu (dernière connection IG il y a 2 mois, dernier passage sur le forum début octobre).

Trop pris par des obligations IRL provisoires, ou tout simplement perdu l'envie de continuer l'aventure Atal'ai ?

N'hésite pas à nous le faire savoir. Dans un cas comme dans l'autre, on ne le prendra pas mal.

______________________________________________________________________________________________________________________________________
Énième wipe (Bol'kani a encore chargé une vingtaine de créatures assoiffées de sang Atal'ai) - Enième résurrection de nos héros décédés :
- Zal'kohm : Qu'les Loas du Carnage et de la Destruction te bouffent, foutue triple buse ! Quand vas-tu comprend' que, sans maîtrise, la puissance n'est rien ?
- Bol'kani : Heu... Hein ?
- Zal'roshi : Omagad ! Mais t'es vraiment un plow, Bol' ! Y t'dis de regemme, reforge et réenchant mastery !
- Zal'kohm : Heu... Hein ?

Zalk' & cie
Chef
Chef

Messages : 1862
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 40

http://cdlrn-atal-ai.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Zalk' & cie le 29.09.12 13:30

Pas de nouvelles. J'ai déguildé le personnage.

______________________________________________________________________________________________________________________________________
Énième wipe (Bol'kani a encore chargé une vingtaine de créatures assoiffées de sang Atal'ai) - Enième résurrection de nos héros décédés :
- Zal'kohm : Qu'les Loas du Carnage et de la Destruction te bouffent, foutue triple buse ! Quand vas-tu comprend' que, sans maîtrise, la puissance n'est rien ?
- Bol'kani : Heu... Hein ?
- Zal'roshi : Omagad ! Mais t'es vraiment un plow, Bol' ! Y t'dis de regemme, reforge et réenchant mastery !
- Zal'kohm : Heu... Hein ?

Zalk' & cie
Chef
Chef

Messages : 1862
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 40

http://cdlrn-atal-ai.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jac' Zulanzawé dis Smôke . (candidature abandonnée)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum