Eidgo - Un p'tit nouveau de chez les Sombrelances...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eidgo - Un p'tit nouveau de chez les Sombrelances...

Message  Rumeurs de Cabestan le 06.05.11 13:33

@Eidgo a écrit:"Non mais c'est pas possib', ça ! Rooooh !"

Eidgo était indigné. Tout ce qu'il y a de plus indigné. Et il y avait de quoi : une fois de plus, ses vêtements de cérémonie lui avaient été subtilisés alors qu'il se prélassait tranquillement, doucement balloté dans les petites vagues qui entouraient les Îles de l'Echo. Et maintenant qu'il s'était séché sous le lourd soleil de Durotar, pas moyen de retrouver ses effets personnels.
Eidgo est un troll des plus calmes et relax que les Sombrelances ont vu naître, et rares sont ceux qui l'ont vu un tant soit peu en colère. Indigné, souvent. Mais jamais violent. Et sa nature d'étourdi n'a pas arrangé les choses: tous les enfants des îles et du village de Sen'jin ont fait de l'ennuyer un de leurs passes-temps favoris. Mais là, il n'était pas d'humeur à rire.

"Eidgo vous donne dix secondes pou' veni' wappo'ter mes affaiwes. Dix, neuf, huit.. euh sept ! Six... quatwe ? Non, six ! Ah je l'ai déjà dit... bon... euh... TWOIS-DEUX-UN MONTWEZ-VOUS BANDE DE DEGENEWES !"

*Silence.*

(...)

*Gros silence.*

"OK ! Tant pis, je vois que je n'ai pas le choix..."

Et Eidgo de se mettre en route vers le centre de l'île principale, où il avait rendez-vous. Ses congénères qui l'aperçurent commencèrent par se murmurer des choses à son sujet, puis quand l'engouement atteint une bonne foule qui s'était rassemblée tout autour de lui, ils finirent par se moquer de lui à travers des "Où t'as mis ton slip, Eidgo ?" ou encore des "Tu t'es twop relaxé, mon pote !" Bref, plein de petites piques sans aucun esprit réfléchi à l'appui qui fusaient à tout va.
Eidgo, lui, continuait sa marche à travers les bicoques de bois et les palmiers, nu comme un ver, ses pas laissant des traces profondes dans le sol tandis que son passage laissa des traces profondes dans l'esprit de ses congénères. Il finit par arriver au bastion des Sombrelances, où les guetteurs le guettèrent d'un air plutôt gai, amusés qu'ils étaient. Le connaissant bien, ils lui permirent de passer. C'est ainsi qu'il entra dans la plus grosse cabane à la ronde dans une symphonie de rires gras.
Une fois à l'intérieur, il regarda à gauche et vit Tortunga, regarda à droite et vit Vanira, puis finit par centrer son regard sur le personnage qui l'avait fait mander : Vol'jin, puissant chef des Sombrelances. Leurs yeux étaient déjà fixés sur lui depuis un bon moment, quand Vol'jin prit la parole:

"Eidgo... c'est quoi cette tenue ?

- Je peux vous expliquer, Ô Belle Cwiniè'e Wougeoyante: il se twouve que je che'chais comment m'habiller, et je me suis dit que pou' appawait'e devant un chef aussi vénéwé que vous, il n'y avait d'habits assez élogieux. Alo' je pwéfè'e me pwésenter nu comme un ve', comme l'humble sewviteu' que je suis."
Vol'jin prit un temps pour réfléchir à la remarque assez spontanée du féticheur, et finit par déclarer d'un air las:

"Tortunga, fwappe-le et donne lui de quoi se vêti'."

Suite à quoi Tortunga s'exécuta et tendit à Eidgo une feuille de palmier que ce dernier plaça judicieusement sur sa tête.
Vol'jin mit ses trois doigts sur son visage, exaspéré, et reprit:

"Bref... Eidgo, si t'es là devant moi, c'est pas'que j'ai une mission pou' toi.

- Quelle est-elle, Ô Viwilité de la Jungle ?

"Tu es pwobablement au couwant des intentions Zandalari quant à leu' confwèwes Gurubashi et Amani : fo'mer l'empire Twoll à nouveau, etc... Seulement voilà, nous les Sombrelances on va s'y opposer. Et ouais ! Mais on peut pas juste se contenter de foncer dwoit dans Zul'Gurub ou Zul'Aman et éspewer en so'ti' vivant. Non, il nous faut un plan.
- Et vous voulez que je vous en concocte un, Ô Magnificience aux Défenses Exquises ?

"Non. On est pas suicidaiwes. Non toi ton wôle, c'est de veiller su' une bande d'Atal'ai qui ont wejoint la Howde il y a de ça quelques temps. On va t'y envoyer en te faisant passer pou' un ambassadeu' afin de "wesse'er les liens entre eux et nous", mais en fait tu dois juste t'assuwer qu'ils ne wetou'nent pas vers leu's anciens alliés. C'est compwis ?

*Silence.*

"Eidgo, c'est compwis ?

- Oui, Ma Bleuté au Mojo Sompteux.

- Chef, s'incrusta justement Tortunga, vous êtes su' que c'est une bonne idée ?

"On n'a pas le choix, tous les Twolls de valeu' vont êt' occupés dans la guewwe cont' les Zandalari."

Tortunga soupira alors que Vanira rit un peu.

Eidgo se mit à bailler intensément, ce qu'il lui valut d'être à nouveau frappé par Tortunga sous le regard appuyé de Vol'jin.

"On m'a dit que tu étais un gwand étou'di, le plus gwos des îles, mais je te fais confiance, Eidgo. On m'a conté tes exploits aupwès des Loas. Lesquels sers-tu ?

- Pwincipalement Narvollak, le Loa-Ours, et Shirvallah, le Loa-Tigre. Mais d'autwes m'accompagnent, Ô Gwand Tout-Mou, tels qu'Hir'eek la Chauve-souris, ou encore Legba, esprit des voyages. Et il awwive que Lukou, divinité de la guéwison, m'acco'de sa confiance. Ça et aussi Tchuk'Norisse, DjamailDeb'ouse, et JCVD.

"JCVD ?

- Un pote à moi.

*Nouveau silence.*

- Bon... c'est pas tout ça mais faut que j'y aille.. Hum..."

Et Eidgo partit vers son incroyable épopée, peuplée de péripéties entraînantes et d'aventures incroyables ! La gloire et la richesse l'attendent au tournant, alors que bientôt des trollesses lui sauteraient dessus ! Ses récits captiveraient les auditoires ! Son cœur pur et sa bravoure lui vaudraient d'immenses récompenses, tandis que sa valeur au combat et sa soif de sang infatigable répandraient son nom à travers les contrées de l'Alliance. Aussi rusé qu'un renard kodo, aussi fort qu'un kodo poulet, ses ennemis n'ont qu'à bien se tenir...

Vol'jin: "Ôtez moi d'un doute, là... Est-ce qu'il sait au moins où twouver les mewcenai'es Atal'ai ?

Quelques petits éclaircissements sur la présence surprenante de ce Sombrelance au sein des Mercenaires Atal'ai :
@Eidgo a écrit:Bon, pour faire assez court et ne pas m'éterniser, Eidgo -oui vous êtes perspicaces c'est bien son nom Very Happy- est un Sombrelance qui a participé à l'exode des îles Brisées jusqu'aux îles de l'Echo. Après la trahison du Maléficieur Zalazane, la majorité de la tribu a fuit vers les côtes de Durotar. Seulement, l'apprenti sorcier-docteur qu'est Eidgo, son maître, et d'autres trolls formèrent une résistance au sein même du territoire du féticheur. Après des semaines de lutte, une attaque tourna mal, son maître fut tué et lui capturé. En captivité, des chasseurs de l'ombre le lièrent à vie à des Esprits malfaisants, puis l'asservirent grâce à de la magie noire.
Jusqu'à sa libération par la mort de Zalazane -à laquelle certains d'entre vous ont contribué, et je vous en remercie- donc quelques années plus tard, il vécut en tant qu'esclave. Une fois libre, il chercha à se défaire de ses entraves: les Esprits agressifs, hargneux, fielleux et retords, le tourmentaient jour et nuit. Alors d'un côté cette expérience lui permit de développer une grande affinité avec les Loas, mais de l'autre, il était harcelé par des incitations à la violence. Il rencontra donc Zen'tabra, la première trollesse à s'être liée au Rêve d'Emeraude, qui l'initia sur la voie du druidisme. Cela lui permit d'atténuer les tentations, voire jusqu'à emprunter la puissance des Loas présents.

Ainsi, Eidgo devint un druide Sombrelance. Seulement, les Loas malins continuent de lui chuchoter perpétuellement à l'oreille des choses ignobles -même pour un troll (comme manger des cailloux Wink)- et il a donc du mal à se concentrer et à dormir. Pour ainsi dire, il dort très rarement: il est donc constamment épuisé et fatigué. De plus, sa concentration et son efficacité sont très précaires, ce qui fait de lui un personnage très "absent", distrait et étourdi.

A côté de ça, il est d'un naturel passif, calme et patient. Lent ? Pourquoi pas.

Rapport à ses habilités combattantes, il utilise la puissance des Loas de Narvollak et Shirvallah (Ours et Tigre). Malencontreusement, ce sont ces mêmes Esprits qui le torturent jour après jour, et ils n'attendent qu'une petite faiblesse d'Eidgo lorsqu'il emprunte leur forme pour prendre contrôle de son corps et libérer une vague de violence sauvage qui ne lui ressemble pas.

Voilà pour la première partie, je réponds volontiers à toutes questions.

----

Ensuite vient donc le "Pourquoi est-ce qu'on accepterait un Sombrelance dans notre groupe alors qu'on les hait ?"

Simple stratégie de marketing implantée aux actions de confiance: Vol'jin envoie Eidgo afin de se tenir au courant de vos agissements. Cela ne vous arrange pas. Mais Eidgo est souvent dans la lune, distrait et rarement concentré. Cela vous arrange.
Ainsi, vous pouvez faire croire à Vol'jin que vous êtes de gentils petits loulous car mon personnage n'arrivera jamais à faire son boulot correctement au vu de ses capacités intellectuelles. Donc au final, accepter Eidgo est plus pratique que le mettre à la porte Smile

----

Mais qu'advient-il du "long terme" ?

Et bien, pour tout vous dire et sans être trop présomptueux, Eidgo est un bon petit gars qui n'a ni préjugé, ni jugement hâtif -voire jugement tout court. Il aime tout le monde à priori, et aide souvent ses compagnons dans le besoin. Donc même si vous l'acceptez à l'origine pour pouvoir le berner, rien ne dit que vous ne finirez pas par l'apprécier... même un petit peu ? Son côté "absent" implique un côté décalé, sans pour autant en faire un parfait incompétent, toujours en évitant le héros Darkilldelamort.
Zalk' & cie a écrit:Concernant le mépris, le côté bonne poire sympa de Eidgo n'est guère ce qui fera diminuer le mépris que lui vouent les plus mauvais de notre gang. Mais, en même temps, il me semble que ce sont les plus pragmatiques, alors, il ne vont sans doute pas le lui répéter ouvertement, surtout qu'ils n'ont rien contre le fait d'avoir de la "chair à dragon", comme Zal'kohm, qui "a ce foutu défaut de ne jamais jeter ses outils, pensant toujours qu'ils pourraient bien lui servir un jour". Avec son côté toujours dans la lune, Eidgo pourrait bien ne pas se rendre compte qu'il est considéré par beaucoup comme de la simple chair à dragon.

Quant à la question de la méfiance : Et bien, comme l'a dit Eidgo, nos joyeux mégalomanes peuvent bien se croire suffisamment malins (ils se croient toujours plus malins qu'ils ne le sont) pour croire pouvoir utiliser ce crétin d'Eidgo comme alibi dissimulant à Vol'jin leurs véritables objectifs concernant l'Empire troll.

Reste juste une seule chose qui pose question. Eidgo est venu parmi nous pour découvrir si nous n'allons pas rejoindre les Gurubashi. Je réfléchis actuellement à une intrigue devant mener à notre tentative visant à placer Zal'kohm à la tête du nouvel Empire troll (et, bien sûr, les petites fouines de ce foutu gang voudront le doubler, mais ça c'est une question annexe).

Je ne veux pas spoiler pour ne gâcher le plaisir à personne, mais cette intrigue ne demeurera pas éternellement, et, une fois que ce projet mégalomane aura fait choux blanc, que visiblement plus rien ne liera les Atal'ai aux Gurubashi, nos sales teignes pragmatiques d'Atal'ai seront bien contentes de garder un sac à baffes pour les prendre à leur place, mais, de son coté, qu'est-ce qui retiendra Eidgo parmi nous ?

Parce que là, clairement, sa mission sera terminée.
@Eidgo a écrit:Sinon, je n'y ai pas encore trop réfléchi, mais sachant qu'il est franc et simple, je le vois bien rester, à priori, parce qu'il s'y sent bien. Rien n'est définitif, mais j'ai du temps devant moi Smile

______________________________________________________________________________________________________________________________________
"On considère un récit écrit comme intrinsèquement plus vrai que les rumeurs portées par les hommes. Mais pour quelle raison des documents physiques seraient-ils plus crédibles que la parole d'un témoin oculaire ?"
Citation attribuée par la rumeur tantôt à Jac'binvil, grand annaliste Atal'ai, tantôt à Wiley l'aubergiste, grand pourvoyeur des ragots de Cabestan.

Rumeurs de Cabestan

Messages : 53
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : Cabestan, bien sûr !

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum