[RP] Haïki'do en mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Haïki'do en mission

Message  Haïkki le 02.06.15 18:18

Sortant de sa piaule, Sorkhen trébuche sur un petit colis solidement empaqueté. Il prends le temps de l’ouvrir et y trouve une vingtaine de fioles remplies d’un liquide bleu, épais et froid, ainsi qu’une lettre rédigée avec une plume grossière.

Sorkhen,

Voilà quelques fioles de mojo comme avait réclamé l’autre espèce de troll agité. Ca n’a pas été facile à trouver. Déjà parce que je savais pas ce que c’était à la base et ensuite parce que mon seul pote troll, Judroti, m’a expliqué que le mojo qui se conservait le mieux, c’était celui des drakkaris et que je pourrai en trouver en Norfendre.



J’ai pas eu trop de mal à rejoindre Orgrimmar parce que même si j’ai déserté, les grunts mettent rarement des avis de recherche pour retrouver les péons perdus. Du coup, avec le portail de Fer-de-Lance, en quelques secondes, j’étais dans la vallée de la Force. Mais le trajet en zeppelin jusqu’à la Toundra Borréenne et la traversée du Norfendre, ça a été une autre paire de manche! Enfin, j’ai fini par trouver des drakkaris dans les Grisonnes. On peut pas dire qu’ils ont été très coopératifs, mais en les mettant KO, j’ai pu leur faire les poches. J’espère que c’est bien de ça dont vous avez besoin, parce que c’est tout ce qu’ils avaient sur eux…



Après, suis rentré à Orgrimmar et j’ai été faire un tour à Cabestan pour rencontrer le type dont vous m’avez parlé. J’ai filé un coup de main à nos gars pour organiser leur business. Sont pas très carrés dans leur façon de faire, mais ils arrivent qd même à faire du bénef. Comme vous m’aviez dit, j’ai bien tenu ma langue, même si y a plusieurs trolls qui ont l’air de chercher le petit rouquin. D’après ce que j’ai compris, ils pensent qu’il est cané, mais ils sont pas sûrs. En tout cas, j’ai fait bonne figure et ils ont l’air de m’avoir à la bonne. On m’a même proposé un séjour à Lune d’Argent pour assister à un concours de beauté!



Comme c’était calme ces derniers jours, j’ai emprunté à mon pote Doras un coursier du vent pour aller en Feralas pour la mission spéciale. L’animal que m'a filé Doras était miteux, mais il m’a amené à bon port et j’ai trouvé la tombe là où le rouquin avait dit. Effectivement, les peaux roses du coin sont pas des plus bagarreur, ils ont juste l’air de s’arsouiler toute la sainte journée. Je suis pas allé chercher le couteau dans le rafiot parce que j’avais mes outils sur moi et que j’aime pas trop nager. J’ai un peu flinguer mon hachoir sur la pierre tombale, mais j’ai trouvé la perle sans trop de soucis. Comme les gars de l’île avaient l’air content de voir du monde, je suis resté un moment avec eux, juste le temps de boire quelques canons.



J’ai probablement picolé plus que ce que je pensais parce que j’ai galéré à trouver les Gizeltons alors je les ai attendus chez Smeed. J’ai bien pioncé là-bas, ça m’a permis de récupérer un peu. N’empêche que les gars ont fini par arriver sur leur kodos et j’ai échangé la perle contre le cristal. Soit dit en passant, pourquoi il a pas caché le cristal dans la tombe directement l’autre énervé? Parce que filer un truc qui brille à un gob’ en espérant qu’il te le rende, ça me semble être un poil risqué comme plan, non?



Mon coursier commençait à en baver, mais il m’a porté jusqu’à Hache-Tripes. Je me suis planté plusieurs fois, mais j’ai fini par trouver la bonne alcôve… et la wyvern et moi, on a bouffé du charognard au dîner pour fêter ça. Bref, j’ai bien récupéré le coffre et je suis rentré à Cabestan. Je te le ramène en main propre dés que je reviens en Draenor.



Haïki'do

Sorkhen froisse le papier et le jette dans le brasero à coté de lui.

Haïkki
C'ui qui s'occupe de l'oseille
C'ui qui s'occupe de l'oseille

Messages : 690
Date d'inscription : 05/04/2015
Localisation : A l'entrepôt

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Haïki'do en mission

Message  Zalk' & cie le 03.06.15 9:13

Épique !

J'aime beaucoup ce récit. Ç'a vraiment la touche Atal'ai/Sicaires. Et les screens choisis en illustration sont pour beaucoup énormes.

J'espère que ce fut aussi amusant à jouer qu'à lire.

______________________________________________________________________________________________________________________________________
Énième wipe (Bol'kani a encore chargé une vingtaine de créatures assoiffées de sang Atal'ai) - Enième résurrection de nos héros décédés :
- Zal'kohm : Qu'les Loas du Carnage et de la Destruction te bouffent, foutue triple buse ! Quand vas-tu comprend' que, sans maîtrise, la puissance n'est rien ?
- Bol'kani : Heu... Hein ?
- Zal'roshi : Omagad ! Mais t'es vraiment un plow, Bol' ! Y t'dis de regemme, reforge et réenchant mastery !
- Zal'kohm : Heu... Hein ?

Zalk' & cie
Chef
Chef

Messages : 1862
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 40

http://cdlrn-atal-ai.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Haïki'do en mission

Message  Haïkki le 03.06.15 9:51

Bien amusant l'aventure solo Very Happy

Même si ça ne paraît pas sur le récit, le plus marrant a été la recherche du mojo. J'aurais même eu envie de faire tout le récit là-dessus. Le reste de la quête était très téléguidé et donc laissait moins de place à l'initiative. Pour le mojo, j'aurais pu choisir de monter mon alchimie pour le crafter, d'aller en chercher dans un vieux donjon, de faire des quêtes pour en récupérer, ... Bref, un éventail de possibilités!

Sinon, t'es d'une grande précision dans la description des étapes de la quête. C'est un vrai régal de suivre le fil et de voir que tout correspond parfaitement aux instructions.

Me reste plus qu'à remettre le paquet à Sorkhen Smile

Haïkki
C'ui qui s'occupe de l'oseille
C'ui qui s'occupe de l'oseille

Messages : 690
Date d'inscription : 05/04/2015
Localisation : A l'entrepôt

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Haïki'do en mission

Message  Suldr'in le 03.06.15 12:23

Ha c'était bien sympa à lire. Cependant, pouvoir lire la quête avant ça aurait ajouté parce que là, y a des moments où c'est pas très clair pour un petit cerveau comme le mien!

______________________________________________________________________________________________________________________________________
"Qui c'est qu'tu traites de Sombrelance, mec?"




Suldr'in
Patron du pillage de donj's
Patron du pillage de donj's

Messages : 513
Date d'inscription : 04/02/2012
Localisation : Pas trop loin du chef, on sait jamais....

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Haïki'do en mission

Message  Haïkki le 03.06.15 12:28

Moi, on m'a dit de tenir ma langue, alors je laisse le patron t'expliquer si il te juge digne de confiance Razz

Haïkki
C'ui qui s'occupe de l'oseille
C'ui qui s'occupe de l'oseille

Messages : 690
Date d'inscription : 05/04/2015
Localisation : A l'entrepôt

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Haïki'do en mission

Message  Shak'alan le 03.06.15 14:05

Hehe ouai bien sympa mec ! Very Happy

Shak'alan
Patron de l'écorchage de peaux roses
Patron de l'écorchage de peaux roses

Messages : 449
Date d'inscription : 26/06/2011
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Haïki'do en mission

Message  Zalk' & cie le 03.06.15 17:27

Je fais un copier/coller vite fait (pas le temps de faire plus, là), de l'énoncé de la quête de Haïki'do). Dès qu'on lancera la remise au propre du forum, je ferai quelque chose de plus propre (toutes manières, faut déjà lancer le sujet de la quête rp proposée à tous les nouveaux membres avant ça, pour avoir un format "type").

Attention, y a du spoil qui va en faire bondir certains ! Twisted Evil

Mais c'était avant le post de Haïki'do qu'il fallait garder ça secret, pour pas gâcher l'effet de son CR.

   Le petit bois dans lequel Haiki'do devait rejoindre Sorkhen n'octroyait qu'une maigre protection contre la bise glaciale qui lui mordait si cruellement les chairs malgré ses épais vêtements de fourrure. Le printemps était déjà bien avancé, mais il semblait que personne n'avait pensé à en aviser les esprits élémentaires de la Crête de Givrefeu. S'arquant pour résister au vent, le vieil orc avançait en grognant des imprécations bien senties. Sang et Tonnerre, il aurait foutrement préféré continuer à profiter de la douce chaleur qui régnait dans l'auberge qui venait d'être étrennée dans le repaire du Consortium de Cabestan... et de sa bière bien fraîche, aussi ; épaisse et amère, la bière brune que les Atal'ai avaient dérobé aux ogres des environs n'avait peut-être pas la finesse d'une Réserve spéciale de Sombrelune, mais elle nourrissait tout autant. Et puis, de toutes manières, Haïki'do n'avait jamais eu les moyens de se payer de la Réserve spéciale de Sombrelune.

   Mais Caresse ne lui avait pas trop laissé le choix en lui annonçant que Sorkhen exigeait de le voir sur-le-champ. Lorsque le vieil orc rejoignit la petite clairière où l'elfe lui avait certifié qu'il retrouverait le chef, il eut la bonne surprise de constater que le vent y soufflait bien moins fort. Sorkhen était déjà là, assis en tailleur dans la neige, sa capuche dissimulant ses traits. Le chevalier de la mort était occupé à jouer avec un de ces rats visiblement insensibles au froid qui pullulaient tant dans la région, la bestiole courant sur ses bras gantés d'acier pour tenter d'échapper à l'orc. Mais, à chaque fois que le rongeur était sur le point d'y parvenir, l'orc l'attrapait par la queue pour le ramener à lui, et le petit jeu cruel reprenait.

   Lorsque Haïki'do pénétra plus avant dans la clairière, le chevalier de la mort empoigna le rat, et la partie prit fin brusquement. De sa main dégoulinante de sang, il fit signe au nouveau venu d'approcher et s'asseoir face à lui. Alors que Haïki'do dégageait la pellicule de neige couvrant un rocher affleurant dans la clairière avant de s'y asseoir, le chevalier de la mort engagea la conversation à la manière dont on parle du temps qu'il fait : "J'aime bien, ce coin. Calme et sympa, un endroit où on risque pas d'être emmerdés tous les 10 battements de cœur, hein, mon gars ?"

   Outre le fait que, même s'il était difficile d'estimer l'âge de Sorkhen du fait même de sa nature, le "gars" en question devait avoir une bonne vingtaine d'années de plus que le chevalier de la mort, le vieil orc aurait largement préféré à ce bosquet glacial le confort chaleureux de l'auberge. Mais il préféra se contenter d'un grognement diplomatique que son interlocuteur pourrait interpréter comme il l'entendait.

   De toutes manières, Sorkhen semblait peut s'intéresser à la réponse, car il poursuivit rapidement : "C'est l'genre de coin où on peut échanger des confidences en paix. L'genre de coin où on peut savoir si t'es vraiment capable de rejoindre la famille, mon gars, si t'es pas un de ces types qui causent sur des trucs dont on n'a pas le droit de parler hors de la famille..."

   Visiblement, le chevalier de la mort attendait une réponse, une qui dépasse le simple grognement, aussi Haïki'do acquiesca-t-il : "Ouais, patron. J'vois où tu veux en v'nir.

   - J'aimerais être sûr de ça, mon gars. Parce que, vois-tu, j'ai besoin qu'un Sicaire fasse quelque chose, pour moi. Un truc à la fois dur, mais surtout très important pour moi. Et donc, j'ai besoin de m'assurer que je parle à un type efficace, capable de faire le taf... Mais surtout un gars qui connait bien les règles. Un qui soit capable de fermer sa gueule, d'obéir rapidement et sans poser de questions. Parce que, si je cause avec toi, et que je me rends compte que t'es le genre de type à trop avoir le besoin de se confier, j'en serais fâché. Et, quand je suis fâché, ça devient tout de suite beaucoup moins sympa, notre relation. Surtout pour le p'tit gars qui m'a fâché...

   - Ha, mais moi, patron, j'peux être une vraie tombe...

   - En fait, t'aurais plutôt intérêt, mon gars, parce que, sinon, la tombe, tu risque de vite...

   - Ha, mais là dis donc ! Par les Loas d'la Mort et d'la Pourriture, grave que là, ça va pas du tout !" L'interruption avait fait sursauter Haïki'do, qui s'empressa de lever les yeux à la recherche du propriétaire de la voix qui avait surgi. Il aperçut alors enfin le troll qu'il n'avait du tout remarqué en pénétrant dans la clairière, accroupi dans un arbre, sur la fourche formée par deux branches maîtresse d'un arbre. Zal'kohm ne prêta pas du tout attention au vieil orc, mais continua à enguirlander le chevalier de la mort : "Toi, tu crois quand même pas que moi j'vais passer ma journée à m'geler les miches dans cette foutue neige pendant qu'tu menaces ce mec ?

   - Je ne le menace pas, je lui rappelle les règles des Sicaires, et ça ne te regar...

   - Ha, mais grave que ça m'regarde !" D'un bond, le troll atterrit au sol.

   Extrêmement petit pour un troll, alors que Sorkhen était plutôt grand pour un orc, il ne dominait même pas le chevalier de la mort d'une tête entière maintenant que celui-ci s'était levé ; de plus, même si l'Atal'ai était très trapu pour un de ses congénères des jungles, avec son torse en forme de barrique et ses épaules carrées, son envergure ne pouvait égaler celle aux muscles saillants du chef des Sicaires. Pourtant, Zal'kohm ne s'en avança pas moins vers le chevalier de la mort, en agitant un doigt accusateur : "Moi j't'ai dit que j'veux un mec fiable, et j't'ai dit que j'peux le rendre fiable. Ben, si, toi t'es pas capable d'm'en sortir un dont t'es sûr, alors, moi, j'y prend son mojo, et il pourra faire que c'qu'on...

   - Et moi je t'ai dit non. Pas de ça avec mes gars.

   - Ha, mais, toi, t'es grave trop plein de présa... de précé... de préchu... prujé... Enfin, t'es grave trop plein d'croyances pas vraies. Moi j'te dis qu'il souffrira presque pas. Et, s'il nous satisfait, je peux le remettre presque comme av...

   - Et, moi je te dis et te redis que, non. Le patr... Je protège mes gamins, c'est comme ça dans la famille. Et, ça ne fait pas partie de nos accords. On a dit pas de tes manipulations de troll sur un Sicaire. De toutes manières, l'Ancien est un bon gars..."

   Sorkhen se tourna alors vers Haïki'do : "Bon, mon gars, j'espère que t'as bien compris que, là, j'ai un taf très important à te confier. Un boulot qu'il faut absolument mener à bien, et aussi sans moufeter. Pas un mot de ce qu'on va dire dans cette clairière ne doit en sortir. C'est ce qui fera que, dans la famille, tu passeras un jour du rôle du gamin qui fait ce qu'on lui dit et ferme sa gueule, à celui d'oncle ou de parrain qui dit aux p'tits ce qu'ils doivent faire."

   Haïki'do n'hésita pas : "J'ai parfait'ment compris, patron. J'te décevrai pas, et motus et bouche cousue." Le troll lui lança un regard mauvais, où la méfiance le disputait à cet air de rage affamée avec lequel Zal'kohm semblait toiser tous ceux qu'il observait. Mais le chef des Sicaires, lui, hocha la tête d'un air satisfait.

   "Haïki'do fera le boulot. Et à ma manière..." Puis, indiquant le sol devant lui pour inviter ses deux compères à se rasseoir, Sorkhen poursuivit tout en se rasseyant dans la neige : "Et j'vais lui expliquer en quoi tout ça va consister." Zal'kohm resta debout, mais l'orc ne s'arrêta pas pour autant : "T'as pu remarquer, mon gars, qu'y a plus personne qui bosse sur le portail, ces derniers temps. Ça t'a peut-être intrigué, alors que, maintenant, on a les pierres de Khadgar. Ben, il se trouve qu'avec les foirages du premier portail, on a per...

   - C'était pas un foirage, c'était un léger contretemps. Et, nous, grave qu'on avait tout fait comme il fallait, mais les cailloux que, nous, on avait, ils étaient instables et...

   - Je croyais que t'avais froid... Assieds-toi et laisse-moi tout expliquer à l'Ancien, si tu veux qu'il puisse faire son boulot correctement et que ça nous prenne pas la journée." Le troll grogna mais se tut, et bondit sur un rocher sur lequel il s'accroupit.

   Sorkhen reprit : "Bon, je vais t'épargner les détails, mais on a perdu pas mal de matières premières, le coup où le premier portail a surchauffé et explosé... Et les péons qui sont morts, il faut aussi les remplacer... Et, bien sûr, pour le moment, on n'a aucun portail fonctionnel... Ce qui fait que, Gazleu, le gob qui nous fournissait en matières premières et ouvriers a fini par s'impatienter... Et, un gob qui s'impatiente, ç'a la méchante habitude de vouloir renégocier tout. C'est pour ça que le nombre de péons dans la planque a tellement réduit et que le chantier du portail s'est interrompu. Le gaillard ne nous fournira plus rien tant qu'on ne lui aura pas livré une belle somme de fric. Pour ça, heureusement, d'autres que nous s'en chargeront. Les Sicaires encore en Azeroth... Et c'est là que toi, tu entres en jeu, mon gars.

   En temps normal, tout ce qu'un nouveau chez les Sicaires a besoin de savoir, c'est que, le patron, c'est moi. Mais les temps ne sont pas normaux, avec ce foutu portail pas fini, et ils ne le redeviendront que quand il aura été fini... En plus, des informations qui nous arrivent de Cabestan, il se magouille de drôles de trucs, là-bas - et visiblement, pas pour nous plaire. Alors je vais t'en dire un peu plus. Notre bande, elle a pas été formée par moi, et l'accord avec les Atal'ai, c'est pas non plus moi qui l'ai signé. C'est un gobelin du nom de Fizzbog. Mais ce type est mort pour tout le monde depuis près de deux ans, assassiné... enfin, il a jugé qu'il était plus prudent pour lui d'être mort depuis qu'un gars a essayé de le bousiller, payé par on sait pas qui, et que ce soit moi qui parle pour lui. Mais, là, les choses lui échappent, avec des pirates qui viennent récupérer les affaires du Consortium, un foutu Réprouvé qu'on connait suffisamment pour s'en méfier qui s'intéresse beaucoup trop à nos affai...

   - Et ce sale sac-à-loques sournois qu'essaie de m'piquer mes mecs !" L'exclamation du troll ne semblait pas leur être destinée. D'ailleurs, c'est plus bas que Zal'kohm poursuivit, marmonnant entre ses défenses entièrement gravées d'entrelacs complexes : "Quand, moi, j'l'attraperai, je l'garderai en vie, oh oui ! Et il va supplier pour que je l'chicotte, oh oui, il va supplier... à chaque pan de peau que, moi, je vais lui r'tirer. Mais, non, moi je vais pas lui accorder...

   Sorkhen ne se laissa pas longtemps distraire et reprit : "Y a aussi ces magouilles d'Atal'ai. Bon, l'important, c'est qu'on sait pas qui, là-bas, est avec nous, et qui est contre nous. Alors si quelqu'un de la bande ou des Atal'ai essaie de savoir pourquoi t'as passé le portail, c'est tout connement qu'on n'avait pas besoin de toi ici, mais que, avec la famille divisée et un paquet d'entre nous ici, tu pourrais aider Fizzbog à faire marcher les affaires à Cabestan. Par contre, joue pas au con, mon gars ! Je ne sais pas quel nom s'est donné Fizzbog, pour bosser ces derniers temps, mais je sais que le peu de Sicaires à Cabestan l'a obligé à sortir beaucoup plus de son trou. Alors, si malgré ça, il réussit toujours à passer pour mort et pour un simple gob des Sicaires, c'est pas nous qui allons le plomber. Donc, surtout, ne prononce pas son nom tant que t'es pas absolument certain d'être avec des Sicaires..."

   - Et surtout, mec, tu dois pas dire un mot à qui qu'ce soit d'aut' que l'gob sur l'pourquoi on réunit d'l'or. Sinon, ce cafard sournois d'Jinzu et ses larbins pourraient bien nous mett' des bâtons dans les roues."

   Comme Haïki'do n'avait pas la moindre idée de qui pouvaient bien être ce Jinzu, il le fit savoir : "J'veux bien, mais c'est qui, Jinzu ?"

   Préoccupation que Sorkhen balaya d'un mouvement du bras : "Un des Atal'ai, mais peu importe. Toutes manières, Zalk', on ne sait pas s'il essaie de te la faire à l'envers. C'est c'qu'affirme ce troll, mais Fizzbog maintient que, s'il n'a pas passé le portail, c'est bien qu'il n'y est pas arrivé, et qu'il s'est juste proclamé patron à ta place parce qu'il te pensait cané... Après, l'occasion fait le larron, donc l'Ancien ne mouftera rien à personne d'autre qu'à Fizzbog, de toutes manières."

   Sorkhen agita son gros doigt devant le vieil orc : "Écoute, mon gars. Tout ce que t'as besoin de retenir, c'est que, là-bas, on sait pas qui est bel et bien avec nous. Alors, par défaut, sauf si Fizzbog te donnes d'autres ordres, tu baveras à tout le monde le même baratin : je t'ai envoyé au gobelin, l'aider à faire marcher le bizness à Cabestan et enrichir le Consortium, et pis c'est tout.

   Pour retourner là-bas, te faudra prendre un des portails qui relient l'île d'A'shran. Pour rejoindre Cabestan, celui qui débouche sur Orgrimmar est le mieux, mais ton passage à Cabestan te servira juste de couverture. C'est pas ça ton taf principal... L'important, c'est que tu nous ramène deux choses... Explique-lui, Zalk' !"

   Le troll se gratta un certain temps la tête, faisant sautiller une bonne partie de la colonie qui y avait élu domicile. Puis il déclara : "Bon, l'plus simple, d'abord. Nous, il nous faut vingt flacons d'mojo. Peu importe sa qualité - du simple mojo d'Farraki, du mojo durci par l'gel des Drakkari ou du bon mojo Gurubashi -, mais y nous en faut vingt flacons. Et, nous, on s'en tamponne aussi l'oreille avec une babouche de comment qu'tu l'obtiens, qu'tu l'achètes ou qu'tu l'piques sur les cadavres d'trolls."

   Puis Zal'kohm leva un doigt, comme pour réclamer l'attention de Haïki'do : "Mais l'autre truc, attention, mec, ça va êt' plus coton.

   Y m'faut le cœur de Gara... Y m'faut un bocal que j'ai planqué en Azeroth... Mais j'l'ai bien planqué, alors va t'falloir bien suivre mes instructions pour aller me l'chercher. D'abord, mec, toi tu vas d'voir aller dans not' planque en Féralas... Et, ça, mon pote, même parmi les Sicaires, y a qu'une poignée qu'est au courant, alors si toi tu baves un mot d'ça à qui qu'ce soit, j'te f'rai découvrir que, grave que la mort, c'est un sort enviable, quand on m'la fait à l'envers. Ça, c'est clair pour toi ?"

   Haîki'do approuva d'un hochement de tête qui parut satisfaire le troll. Celui-ci reprit : "Bon, notre planque, elle s'trouve sur une île, au beau milieu d'un lac. Ce lac, tu l'trouv'ras au nord d'Féralas, juste à la frontière avec Désolace. Sur l'île, y a une tour, qui tombe en ruines, et dont les bois'ries flambent. Y a une pell'tée d'mecs sur l'île. Tous des peaux roses. Mais t'inquiète pas, mec, aucun t'cherchera d'noises. Nous, on s'en est assurés. Y sont là pour servir d'devanture... Les mecs sont censés faire des r'cherches archéologiques sur les ruines elfes à côté, et leur taf avance pas vite. Ça limite l'intérêt qu'les fouineurs pourraient porter au coin.

   Pas loin d'l'île, t'as une barque qui dérive. D'dans, y a un couteau. Faudra qu'tu l'ramasses et que tu r'tournes sur l'île. Là, faudra qu'tu cherches une tombe. Y a une épée plantée d'dans, et c'est marqué "Ivan" sur la pierre.

   Toi, tu d'vras passer la lame du couteau bien à plat sur l'côté gauche de la pierre tombale, et faudra pas être surpris, ça f'ra tomber un gros bout d'pierre. En frottant l'bout d'pierre, tu verras qu'c'est friable, et qu'en d'sous, y a une bonne grosse perle noire gravée. Ça, ça va t'servir de monnaie d'échange. Moi, j'm'étais dit qu'au cas où j'pourrais pas aller en personne chercher l'cœur d... c'que j'veux. Faudrait que l'mec auquel j'ai confié la clé puisse reconnaître celui qu'j'enverrais.

   L'mec en question, c'est un gob de Cabestan : Cork Gizelton. C'est l'propriétaire d'une caravane qu'il mène avec son frangin Gréeur à travers les terres des centaures de Désolace. Ces gobe-merdes sont toujours à bouger, mais y z'approvisionnent régulièrement l'camp d'leur associé, Smeed Fouillevis. T'embarasse pas d'te mettre à taper l'bout d'gras avec ces mecs, sinon y vont pas t'lâcher avec leurs histoires d'kodos, de kombobula-machins... Une fois qu'y z'ont commencé à causer, ces mecs s'arrêtent plus. Et gnagnagni, et gnagnagna... on est les seuls mecs assez courageux pour conduire une caravanes sur les territoires des centaures... et patati, et patata... et nos kodos, y servent indéfiniment avec nos... Enfin, bref ! Tu t'mets pas à taper l'bout d'gras avec eux, tu leur dis que t'es là pour le cristal, et tu leur montres la perle.

   Avec le cristal, faudra qu't'ailles à l'endroit où j'ai planqué l'colis. C'est à Hache-Tripes. Faudra que t'y cherches l'Étripoir, c'est l'arène extérieure. A quelques coudées, au sud-ouest d'l'arène elle-même, t'as un tunnel qui descend vers l'entrée des artistes..." Le troll éclate d'un rire gras. "C'tait là qu'y gardaient les gladiateurs... C'est une grande salle au plafond bas, avec des arches. Dans l'coin sud-est, t'as un p'tit renfonc'ment, une alcôve. J'pense que c'était une cellule à l'époque... Maint'nant, t'as souvent des hyènes qui y pioncent... Si elles t'emmerdent, chicotte-les.

   En entrant dans l'alcôve, à ta droite, tu vas dans l'coin, et tu passes le cristal devant. Y d'vra produire une p'tite lumière, et une pierre doit bouger. L'coffre avec c'que je veux s'trouv'ra dans l'espace dégagé. Ramène-le moi. Mais essaie pas d'l'ouvrir. T'aim'rais grave pas c'qui t'arriv'rait."

______________________________________________________
Donc, l'objectif est ici de mener ta mission en jeu. Une forme de jeu de rôle solo. Bien entendu, le coffre spécial que te demande Zal'kohm, ainsi que les étapes incluant des "mécanismes" ne sont pas inclus en jeu, il te faudra les simuler sur place, faute de mieux. Par contre, les 20 flacons de mojos, eux, tu dois pouvoir te débrouiller pour les récupérer en jeu. Et, ensuite, à toi de nous pondre un petit compte-rendu subjectif. Mais surtout de bien l'illustrer de screenshots des moments clés de ta quête, comme dans les exemples des Vieux Corsaires que j'avais link.

J'espère que le truc est assez clair, mais si jamais ce n'était pas le cas, tu pourrais toujours me demander.

______________________________________________________________________________________________________________________________________
Énième wipe (Bol'kani a encore chargé une vingtaine de créatures assoiffées de sang Atal'ai) - Enième résurrection de nos héros décédés :
- Zal'kohm : Qu'les Loas du Carnage et de la Destruction te bouffent, foutue triple buse ! Quand vas-tu comprend' que, sans maîtrise, la puissance n'est rien ?
- Bol'kani : Heu... Hein ?
- Zal'roshi : Omagad ! Mais t'es vraiment un plow, Bol' ! Y t'dis de regemme, reforge et réenchant mastery !
- Zal'kohm : Heu... Hein ?

Zalk' & cie
Chef
Chef

Messages : 1862
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 40

http://cdlrn-atal-ai.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Haïki'do en mission

Message  Suldr'in le 03.06.15 17:50

Ha merci! Maintenant c'est grave plus clair!

______________________________________________________________________________________________________________________________________
"Qui c'est qu'tu traites de Sombrelance, mec?"




Suldr'in
Patron du pillage de donj's
Patron du pillage de donj's

Messages : 513
Date d'inscription : 04/02/2012
Localisation : Pas trop loin du chef, on sait jamais....

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Haïki'do en mission

Message  Eidgo le 03.06.15 19:53

J'adore le récit et j'adore le concept de quêtes RO solo! A refaire!
Au passage, dans le futur, pourquoi ne pas poster la première partie du récit d'introduction de Zalk' visible pour tout le monde mais garder secret la deuxième partie et les détails de la quête jusqu'à ce que le personnage concerné ait effectué sa quête et ait posté son récit?

Eidgo
Tocard de Sombrelance

Messages : 152
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 23
Localisation : Dans le Rêve à fumer de la Feuillerêve

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Haïki'do en mission

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum